Les agriculteurs peuvent depuis mi-septembre ouvrir un compte CO2 sur la plateforme Agri.compteepargneC02.com.

Elle est déjà utilisée par 15 000 particuliers et 150 entreprises. Le compte CO2 fonctionne comme un compte bancaire. Les réductions des émissions de CO2 sont créditées sur le compte, contre présentation de justificatifs d’économies d’énergie.

Ces kilos de CO2 peuvent être échangés contre des produits ou services dans le catalogue des partenaires. Ils peuvent aussi être revendus contre des euros auprès de collectivités, entreprises ou territoires qui souhaitent compenser une partie de leurs émissions et sont rachetés 15 €/t éqCO2 aux agriculteurs, 5 €/t aux entreprises et 55 €/t aux particuliers. Le compte CO2 ne concerne pour l’instant que les énergies fossiles. « Ce marché de compensation volontaire est validé par l’ONU, a précisé Olivier messager, directeur de O2M Conseil lors d’un débat sur la plateforme recherche et développement au Space. Beaucoup de coopératives (Agrial, Triskalia…) ont déjà des comptes CO2″.

Source : Une monnaie climatique pour valoriser les réductions de C02, Bovins lait, Elevage – Pleinchamp