colza_avec_feverole.jpg

Le projet Alliance a analysé près de 80 essais et les conclusions montrent les nombreux bénéfices de cette association : (1) un gain de rendement avec la féverole à fertilisation constante et un maintien à fertilisation réduite de 30 à 40 unités d’azote/ha, (2) une régulation des adventices avec en moyenne -38% de biomasse d’adventices en particulier dans les situations à faible disponibilité d’azote au semis, (3) une nutrition azotée du colza accrue et (4) un effet certain sur les insectes ravageurs d’automne (mais qui reste à approfondir). La féverole est une bonne plante de service, tout comme semble l’être également le trèfle d’Alexandrie ou encore le mélange féverole/vesce pourpre/trèfle d’Alexandrie. Des essais menés pour évaluer la performance économique de l’association colza/féverole montrent que, quelque soit le contexte de prix de vente/prix des intrants, et avec une conduite bas intrants (moins d’azote et de phytos), l’association colza/féverole présente une marge semi nette supérieure de 15 à 49€/ha par rapport au colza pur mais sous conditions (infestation d’adventices bien gérée, réduction d’azote, gel de la plante de service …).

dossier complet  :https://www.agroperspectives.fr/pub/Chercheurs_Dossiers/Projet_Casdar_Alliance_ou_comment_ameliorer_les_perfomances_des_associations_par_les_plantes_de_service_by_AgroPerspectives.pdf

Source : Projet Casdar Alliance : comment maximiser l’intérêt des plantes de service dans les systèmes avec blé et colza – Agro Perspectives – Agronomie – Diffusion des techniques innovantes en agriculture