Le robot désherbeur ecoRobotix est autonome à plus d’un titre. Equipé de deux panneaux photovoltaïques, il fonctionne à 100% à l’énergie solaire. La batterie dont il est équipé n’est là que pour lui fournir un regain d’énergie en cas de petits obstacles à franchir. Il peut donc fonctionner 10 h/jour et 7jour/7 sans aucune recharge. Il est également autonome pour travailler grâce au GPS et à sa caméra. L’utilisateur programme le robot pour qu’il reste dans les limites du champ et qu’il ne s’arrête qu’une fois toute la surface couverte. Les images haute-résolution prises par la caméra permettent ensuite au robot de repérer les lignes de cultures dans le champ, d’analyser la position des adventices trois mètres devant lui puis d’agir au bon moment. Les images captées par la caméra lui confèrent une précision à plus ou moins 1 cm.

Ce robot est disponible en deux versions : désherbage chimique ou désherbage mécanique.

Pour un traitement conventionnel, des bras articulés viennent positionner des micro-doses de produits au-dessus de chaque adventice détectée. Le robot est capable d’embarquer deux bidons de 20 litres de produits. Au vue des doses appliquées, ces volumes suffisent pour environ deux jours de traitements. Pour une application bio, les bras articulés sont équipés de fraises qui viennent détruire chaque adventice.

Avec une vitesse d’avancement de 0,5 à 0,7 mètre par seconde, ce robot est donc capable de désherber à lui tout seul 5 à 8 ha de betteraves en comptant 5 à 6 passages par cycle de culture. « Pour ce calcul, nous avons bien-sûr tenu compte des conditions météorologiques moyennes durant ces périodes de l’année. Le robot avance en effet moins vite par temps couvert et s’arrête si les conditions météorologiques ne permettent plus de travailler. La surface traitée par le robot va aussi dépendre du niveau de salissement de la parcelle. Nous prenons pour ce calcul l’hypothèse qu’aucun autre mode de désherbage n’est mis en œuvre en parallèle mais le robot peut aussi très bien intervenir en complément d’autres actions et travailler ainsi sur une plus grande surface » explique Claude Juriens de la société ecoRobotix.

Il sera commercialisé dès la campagne 2016/2017 pour les cultures de betteraves, de colza et les prairies. Dans ce dernier cas, il est conçu pour détruire chimiquement les adventices vivaces comme les rumex et les chardons.

Source : il désherbe 7j/7 en toute autonomie | Cultivar