Quatre axes prioritaires ont été définis.

Le premier concerne la diminution rapide de l’utilisation des substances les plus préoccupantes pour la santé et l’environnement.

Le deuxième axe préconise une meilleure connaissance des impacts afin de mieux informer la population, les professionnels et préserver l’environnement.

La troisième priorité concerne les agriculteurs, puisqu’elle cible la recherche et le développement d’alternatives et leur mise en œuvre.

Enfin, la priorité 4 prévoit de renforcer le plan Écophyto 2, d’améliorer sa gouvernance et son fonctionnement.

La redevance pour pollutions diffuses sera modernisée et progressivement renforcée. Elle devrait, selon le communiqué, être modulée pour mieux tenir compte de la dangerosité des produitsSes recettes contribueront à financer l’accompagnement des agriculteurs, dans le cadre du plan Écophyto et de la conversion à l’agriculture biologique (de l’ordre de +50 M€ à compter de 2019).

Source : Un nouveau plan d’actions en 4 axes | Cultivar